Que dire de ce mariage, si ce n’est qu’il a été synonyme pour moi de la réalisation de l’un de mes rêves de photographe. Chaque photographe possède une wishlist secrète de choses qu’il ou elle rêve de photographier : un paysage, un pays, une cérémonie traditionnelle,… Pour moi, ma wishlist est essentiellement composée de pays où je rêve de m’échapper pour couvrir un joli mariage. Et l’Italie figurait en bonne place sur cette to do list. 

      Encore une fois, pour ce mariage, le bouche à oreille a fait des merveilles. Vous vous rappelez le mariage de Fatima & Damien que j’ai eu la chance de couvrir au début de l’été, sous le signe de la Méditerranée ? Le destin a choisi de me faire un clin d’œil puisque Garance et François, mon couple de mariés de ce mois d’août, font partie de leur entourage proche. Lorsqu’ils ont demandé à Fatima & Damien s’ils ne connaissaient pas par hasard une photographe pour leur propre mariage, Fatima & Damien leur ont parlé de moi… avant même que je n’ai couvert leur mariage à eux en juillet !

      Et puis, le jour du Skype, où je fais la connaissance de Garance & François, qui d’emblée, me font une impression très positive : chaleureux, fous amoureux l’un de l’autre, mettant l’accent sur leur souhait de concrétiser une union à l’image de leur couple, en toute simplicité. Ils m’expliquent alors qu’ils ont choisi de se marier en deux étapes. L’étape numéro 2, pour laquelle ils font appel à moi, se déroulera à Paris début septembre. Une cérémonie civile en petit comité à la mairie du 19èmearrondissement suivie d’un dîner dans le parc des Buttes Chaumont. 

      Et puis, l’étape numéro 1, quelques semaines auparavant, qui se déroulerait en Calabre, en hommage à leurs racines et origines italiennes à tous les deux. Et cette phrase magique de François : « d’ailleurs, si tu es disponible à cette date … »

      Au début, je n’en crois pas mes yeux. J’ai du mal à réaliser et à oser rêver qu’ils fassent appel à moi plutôt qu’à un photographe local, ce qui leur reviendrait moins cher en frais de déplacement ! Et pourtant, le rêve est devenu réalité. 

      Car loin de s’arrêter là dans la folie et le conte de fées, ces deux-là m’expliquent qu’il s’agira d’un mariage surprise, et que leurs invités seront tout simplement conviés à une soirée sans en savoir la raison. Pour que le secret soit bien gardé, l’alibi est tout trouvé. Tous les ans, Garance & François ont pour coutume de se retrouver avec leurs proches pour des vacances en Calabre, qui, cette année-là, sont doublées du mariage de la cousine de François quelques jours avant la date mystère. Le matin de la surprise, Garance & François disent au revoir à tout le monde, s’éclipsent et feignent d’aller à l’aéroport pour prendre un vol retour vers Paris. Personne n’est alors en mesure de se douter que quelques heures plus tard, cinquante personnes assisteront à un pur moment de magie. 

      Au-delà du cadre idyllique, de la magnifique cérémonie laïque quasiment exclusivement en italien, et du soleil calabrais (et du total fiasco du lâcher de lanternes qui vous aura bien fait rire tous les deux), ce qui m’a le plus marquée de cette journée, c’est l’émotion démultipliée de leur entourage au moment où ils ont compris ce qui était en train de se dérouler sous leurs yeux, pendant que Garance & François descendaient le majestueux escalier en pierre de la Villa Caristo. Une émotion brute qui m’a prise à la gorge et aux tripes, tout autant que l’amour qui s’est dégagé tout au long de la journée entre Garance & François, et leur générosité envers moi.

      Je ne saurai jamais assez vous remercier de m’avoir permis de vivre cela… 

      SHARE
      COMMENTS