Victoria est l’une des collègues de travail de mon compagnon. C’est donc lui qui, il y a plusieurs mois de cela, sachant que je recherchais activement des modèles féminins pour m’exercer à ce nouveau domaine, m’avait suggéré de contacter Victoria, qui avait déjà réalisé quelques séances similaires. Après quelques occasions manquées de part et d’autre, nous avons finalement réussi à organiser une petite séance intimiste dans un superbe appartement strasbourgeois gentiment mis à notre disposition par un couple d’amis de Victoria. Grand salon lumineux, parquet de caractère, petite terrasse, tous les ingrédients pour une séance portrait réussie.

      La jolie Victoria m’a considérablement aidée à encore mieux appréhender les enjeux d’une telle séance, qui varie considérablement de ce à quoi je suis habituellement confrontée sur un mariage. Combinant une certaine timidité à un regard absolument déroutant et une facilité à s’abandonner devant la caméra, elle m’aura notamment permis d’apprendre un peu plus à diriger mon modèle, à jauger ce qui fonctionne et ce qui fonctionne un peu moins, mais surtout, à me détacher progressivement de mon catalogue d’idées et d’inspirations pré-établies pour m’extraire un peu de la scène quelques minutes, et ressentir pleinement mon modèle ainsi que ce qui fait sa spécificité, ce petit plus qui rend chaque femme spéciale et unique. Observer la modèle se mouvoir, appréhender l’espace qui l’entoure, jouer avec son corps, ses expressions, ses fragilités, et laisser une plus grande part à l’improvisation du moment…

      SHARE
      COMMENTS