Séance engagement d’Amber & Damien entre le Louvre et la Place Vendôme

1 septembre 2021

« No matter what happens in life, be good to people. Being good to people is a wonderful legacy to leave behind. » – Taylor Swift

Il y aurait beaucoup de choses à dire sur ces deux-là. À quel point l’évidence qui les lie m’a frappée de plein fouet dès l’instant où je les ai rencontrés. Leur immense gentillesse. Leur bonté d’âme qui transparaît et qui submerge. Leur générosité l’un envers l’autre et envers le reste du monde. Sentir que l’on a rencontré deux humains comme l’on en fait plus beaucoup, de nos jours. Se sentir chanceuse de ces rencontres improbables qui ne tiennent qu’à un fil.

La magie des réseaux sociaux qui, au détour d’un concours, m’a conduite à aller m’égarer sur le profil d’Amber. Ce texte poignant sur le décès de sa maman qui m’a frappée en plein cœur et m’a donné envie de lui écrire. Un instinct. Indiscible. Des échanges réguliers pendant plusieurs mois. Et une amitié qui naît et qui semble couler de source, comme si deux « parallel lives » s’étaient enfin entremêlées (Taylor Swift si tu nous entends !). 

Amber est l’un de ces coeurs purs comme il n’en existe plus beaucoup, l’une de ces rencontres qui marque durablement, qui laisse une trace. Durant ces quelques heures passées à ses côtés, j’ai ressenti tour à tour de l’admiration, de l’humilité, et de la fierté d’avoir la chance de pouvoir côtoyer une si belle personne. Elle fait partie de ces quelques rares âmes qui ne se contentent pas seulement d’exister, de tirer profit d’autrui et de quitter cette Terre sans y avoir laissé de quelconque empreinte. Elle fait en sorte que sa vie, que ses mots, que ses actes comptent. Elle voue sa vie à son prochain et fait preuve dans son quotidien d’une solidarité, d’une conviction et d’une empathie comme j’en ai rarement vus, et qui forcent le respect. Media and communications officer pour une antenne de l’ONU dédiée aux réfugiés et aux migrants, elle écrit des articles pour dénoncer des pratiques inhumaines et faire reconnaître les droits des minorités en souffrance. Elle a d’ailleurs tout récemment vu son investissement récompensé en suscitant l’intérêt de la BBC suite à la publication d’un article relatif à la traite des enfants en Afrique de l’Est. Je vous invite tous à aller découvrir sa remarquable plume sur son blog.

Ces deux là se marient en septembre en Alsace, et avoir le privilège de capturer ces quelques moment d’intimité et d’amour à l’état pur dans leur Paris, entre le Louvre et la place Vendôme, en passant par les Tuileries, m’a remplie de joie l’espace de quelques heures…

Si vous souhaitez retrouver une autre séance parisienne, allez jeter un oeil à celle d’Amandine & Teddy, réalisée il y a quelques mois par une météo pluvieuse.

PARTAGEZ CE REPORTAGE